mardi 24 novembre 2015

Théâtre : Oreste aime Hermione qui aime Pyrrius qui aime Andromaque qui aime Hector qui est... Mort.

Dans le cadre des abonnements scolaires dont bénéficié l'Ecole Buissonnière, quatre familles ont assisté à la représentation de Oreste aime Hermione.... par le Collectif La Palmera au Théâtre Anthéa. Racine avait emprunté aux anciens le sujet de sa tragédie. Le Collectif La Palmera pioche à son tour chez Racine. Le titre qu’ils ont choisi est à la fois tout un programme et résume très exactement l’argument d’Andromaque. Andromaque qui vit dans le souvenir de la mort d’Hector refuse d’aimer à nouveau. La pièce repose sur une succession de malentendus forcément sublimes et de catastrophes en chaîne. Racine a révolutionné l’art tragique en proposant un théâtre des passions. Le Collectif La Palmera s’en empare pour aller à l’essentiel, offrir à l’alexandrin une nouvelle actualité et exalter l’impérissable jeunesse des héroïnes raciniennes.

jeudi 12 novembre 2015

Aide aux sinistrés des inondations



Plusieurs familles de l'Ecole Buissonnière ont prêté main forte à la pépinière BEDEL à Biot qui a été complètement dévastée lors des inondations du 5 octobre 2015. Les parents et enfants ont rempoté, trié et classé des plantes ; remis à niveau et ratissé des espaces de terre ; déplacé et rangé des éléments de tables en béton armé... Une après-midi sous le signe de l'entraide auprès d'un professionnel qui a toujours accueilli l'Ecole Buissonnière 06 avec bienveillance et enthousiasme depuis plusieurs années pour de nombreux ateliers.

jeudi 5 novembre 2015

Exposition URBAN BEES

Les enfants ont visité l'exposition itinérante Urbanbees, conçue par le Service Science et Société de l’Université de Lyon, à la maison de l'environnement à Nice.

Les abeilles sauvages, essentielles au maintien de l’équilibre biologique de la planète, sont en train de disparaître. Ces insectes pollinisateurs permettent à de nombreuses espèces végétales de se perpétuer et nous rendent ainsi un service inestimable en préservant notre environnement et une partie de nos ressources naturelles.

Destinée à tout public à partir de 11 ans, cette exposition présente le phénomène de disparition des abeilles sauvages, ses conséquences sur nos modes de vie et les manières d’agir pour participer à sauvegarder ces espèces menacées. 

Les enfants, réunis par petits groupes, ont visionné un C'est pas Sorcier consacré aux abeilles, avant de mener l'enquête parmi des panneaux de l'exposition et de répondre à un questionnaire.